Vous êtes ici : Home > Nos produits > Catégorie 3
 

Plateforme de compostage

La plateforme de compostage est particulièrement adaptée aux grands volumes de déchets organiques. Les déchets végétaux des déchèteries et les collectes de bio déchets, préalablement contrôlés, sont identifiés et pesés sur un pont-bascule avant d'être déchargés sur une zone réservée.
Pour favoriser la fermentation et réduire le volume des déchets, ces derniers sont broyés, alimenté par un chargeur, puis disposés en long tas appelés andains. En cassant la structure végétale, le broyage expose ses éléments aux micro-organismes et provoque le démarrage effectif du processus de compostage.
Par un jeu d'humidification, d'oxygénation et de montée en température, la décomposition est accélérée (12 semaines), soit au total 3 mois environ au lieu de 6 mois pour un compostage "traditionnel".
Au terme de la fermentation, les andains sont passés au cribleur (sorte de tamis), afin d'obtenir un produit fin et homogène.
Le compost est alors stocké 12 semaines supplémentaires pour une dernière maturation. Chaque lot de compost doit faire l'objet d'une analyse qualité auprès d'un laboratoire et répondre à la norme NFU 44-051 avant sa commercialisation.

Traitement des biodéchets

Les déchets biodégradables ou biodéchets appartiennent à une catégorie de déchets d'origine végétale ou animale en général, qui se décomposent grâce à d'autres organismes vivants (décomposeurs). Venant de jardin, d'espaces verts ou de cuisine, ils représentent généralement environ un tiers des déchets municipaux, et s'y ajoutent les eaux usées et les déchets agricoles et de l'industrie agroalimentaire et papetière. Tous ont des effets importants sur l'environnement, et présentent un risque pour la santé s'ils ne sont pas correctement traités. Ils peuvent être une source d'énergie, sous forme de biogaz qui peut maintenant être injecté dans le réseau de gaz dans certains pays, ou via le chauffage bois.

On les trouve généralement dans les résidus urbains solides (parfois appelées ordures ménagères biodégradables) comme :
les déchets végétaux
les déchets de cuisine
les déchets de papier
les plastiques biodégradables.

Les autres déchets biodégradables comprennent :
les eaux-vannes
le fumier
les eaux usées
les déchets d'abattoir

Les déchets biodégradables ne sont qu'en partie reconnus comme une ressource naturelle. Grâce à une bonne gestion des déchets qui utilise souvent les deux processus clés de fermentation anaérobie et de compostage, ils peuvent être transformés en matériaux valorisables (avec les précautions nécessaires en cas de déchets contaminés par des pathogènes et/ou des molécules toxiques, tels que métaux lourds, biocides et autres produits écotoxiques non ou peu dégradables) et produire de l'énergie.
La fermentation anaérobie transforme les déchets biodégradables en plusieurs produits dont le biogaz (source d'énergie renouvelable) qui peut être utilisé pour de la chaleur pour le chauffage individuel et l'amendement du sol (digestion). Le compostage transforme les déchets biodégradables en compost.

Dernières actualités
Suite au déclenchement du confinement pour enrayer l'épidémie de Covid-19, le monde du compostage a été secoué. Le Réseau Compost Citoyen a émis un avis qui est toujours disponible sur notre site.
Le Réseau Compost Citoyen a rédigé un plaidoyer pour inciter les électeurs et les candidats à s’emparer du sujet de la « G-Prox », à relayer.
Dispositif de formations qualifiantes élaboré par l'ADEME et le RCC : référent de site, guide composteur, maître composteur, chargé de mission déchets.
La lettre d'info
Composterre
Nos partenaires
 
Ils nous font confiance