Vous êtes ici : Home > Nos produits > Catégorie 1
 

Lutte contre le gaspillage alimentaire dans les écoles

Les 11 engagements de l'Etat dans le Pacte national contre le gaspillage alimentaire :

1- Un signe de ralliement manifestant la mobilisation de chacun pour lutter contre le gaspillage,
2- Une journée nationale de lutte contre le gaspillage fixée au 16 octobre, journée mondiale de l'alimentation soutenue par la FAO,
3- Des formations sur le gaspillage alimentaire dans les lycées agricoles et les écoles hôtelières,
4- Des clauses relatives à la lutte contre le gaspillage dans les marchés publics de la restauration collective,
5- Une meilleure connaissance sur la propreté et la responsabilité lors d'un don alimentaire,
6- La lutte contre le gaspillage alimentaire dans les plans relatifs à la prévention des déchets,
7- La mesure de la lutte contre le gaspillage alimentaire dans la Responsabilité Sociale des Entreprises
8- Le remplacement systématique de la mention DLUO par "à consommer de préférence avant...",
9 -Une campagne de communication sur la lutte contre le gaspillage,
10- Une nouvelle version du site dédié, www.gaspillagealimentaire.fr,
11- Expérimentation, sur un an, du don alimentaire par les citoyens via une plateforme numérique.

Compostage matières organiques

Le compostage est un processus biologique de conversion et de valorisation des matières organiques (sous-produits de la biomasse, déchets organiques d'origine biologique...) en un produit stabilisé, hygiénique, semblable à un terreau, riche en composés humiques, le compost.

Les organismes responsables du compostage ont besoin de trois éléments pour vivre : de nourriture équilibrée, composée d'un mélange de matières carbonées (brunes-dures-sèches) et de matières azotées (vertes-molles-humides) ;
d'humidité, contenue particulièrement dans les matières azotées ;
d'air, dont la circulation est favorisée par les matières carbonées structurantes (dures).

Le compostage est une opération qui consiste à dégrader, dans des conditions contrôlées, des déchets organiques en présence de l'oxygène de l'air.
Deux phénomènes se succèdent dans un processus de compostage. Le premier, amenant les résidus à l'état de compost frais, est une dégradation aérobie intense. Il s'agit essentiellement de la décomposition de la matière organique fraîche à haute température (50 à 70 °C) sous l'action de bactéries ; le deuxième, par une dégradation moins soutenue, va transformer le compost frais en un compost mûr, riche en humus. Ce phénomène de maturation, qui se passe à température plus basse (35 à 45 °C), conduit à la biosynthèse de composés humiques par des champignons.

Dernières actualités
Parce que la rentrée est souvent synonyme de nouveaux projets, le Pass Sud Formation est fait pour celles et ceux qui ont besoin d'une aide pour financer une formation professionnelle.
La lettre d'info
Composterre
Nos partenaires
 
Ils nous font confiance