Vous êtes ici : Home > Nos produits > Catégorie 3
 

Tri des biodéchets en restauration

A partir du 1er janvier 2016, toute cuisine de restaurant, cuisine centrale, collective, tout laboratoire de production alimentaire générant 10 tonnes de biodéchets et 60 litres d'huiles usagées par an est considéré comme «gros producteur» de biodéchets. Publié en juillet 2011, le décret sur les seuils de biodéchets en définit les modalités de tri et de collecte séparée.

Valorisation des biodéchets de restauration

Vos biodéchets sont sources de valeur ajoutée
Les biodéchets finissent encore trop souvent dans la poubelle verte, avec les ordures ménagères, puis sont incinérer; ils se caractérisent par une très forte teneur en eau, de l'ordre de 60 à 90 %. Les incinérer revient donc à... brûler de l'eau. Une dépense d'énergie est alors nécessaire et oblige à alimenter le four de l'incinérateur. Un bilan ni écologique ni économique !
En triant les biodéchets à la source, on est à même de revaloriser ceux-ci de manière efficace :

- En compostant les biodéchets, on revalorise la matière organique en tant d'amendement naturelle,
- En méthanisant les biodéchets, on revalorise le pouvoir énergétique des biodéchets en tant que biogaz

Dernières actualités
Suite au déclenchement du confinement pour enrayer l'épidémie de Covid-19, le monde du compostage a été secoué. Le Réseau Compost Citoyen a émis un avis qui est toujours disponible sur notre site.
Le Réseau Compost Citoyen a rédigé un plaidoyer pour inciter les électeurs et les candidats à s’emparer du sujet de la « G-Prox », à relayer.
Dispositif de formations qualifiantes élaboré par l'ADEME et le RCC : référent de site, guide composteur, maître composteur, chargé de mission déchets.
La lettre d'info
Composterre
Nos partenaires
 
Ils nous font confiance